Le festin des hyènes

Publié le par Sénégalais frustré

Trouvé sur le net cette petite fable :

Il était une fois, longtemps dans le passé, très longtemps dans le passé, si longtemps que l'arrière arrière arrière arrière grand-père Mademba n'était pas encore né, du temps où les Etats Unis d'Afrique n'existaient pas encore. Du temps ou mère Afrique était peuplée de 52 royaumes dirigés pour la plupart de tyranniques sanguinaires rois sans scrupules.

Quelque part en Afrique Occidentale régnait le plus vicieux et sanguinaire roi d'Afrique dans une contrée nommée Sunugaal, dans le pays du tyrannique roi cannibale Gorgui qui régnait dans le royaume du Sunugaal avec une tyrannie machiavélique et une férocite jamais vue dans le royaume du Sunugaal.

Le roi Gorgui était parvenu au pouvoir et avait accédé au trône si convoité du Sunugaal après que son prédécessseur fut chassé du pouvoir par le peuple qui espérait retrouver les fastes et le dévelopment d'antan du royaume Sunugaalien.

Gorgui le roi cannibale à l'esprit diabolique avait un plan retors et machiavélique connu de lui seul. Il avait promis monts et merveilles au peuple sunugaalien pour détrôner son prédécesseur, il avait promis de faire de Daarkaar le phare de L'Afrique, du Sunugaal le plus beau royaume d'Afrique. Mais dans la tête du roi cannibale Gorgui mijotait un plan, un plan terrible que le peuple sunugaalien découvrit au fil des ans.

Ayant accédé au pouvoir Gorgui se débarassa de tous ses fidèles partisans et frères d'armes qui l'aidèrent dans sa conquête du pouvoir. Le roi Gorgui était assoifé de pouvoir comme une sangsue avide du sang frais, Gorgui écarta tous ses amis d'antan qui lui rappelèrent sa modeste condition dans le passé, le roi cannibale devint un tyran qui ne voulait pas partager les délices du pouvoir et emprisonna quiconque osa s'opposer à son dessein machiavélique de s'attribuer toutes les terres et les richesses du royaume.

Les braves fils du pays qui aidèrent  à édifier la puissante nation du Sunnugaal furent tous jetés en prison avec des procès inéquitables où le juge n'était autre que le vieux Gorgui entouré d'une nouvelle cour royale composée de mercenaires venus de contrées limitrophes assoifés de pouvoir sans scrupules ni lois qui vendraient leur ame au diable pour avoir une part du butin colossal amassé par le vieux monarque cannibale Gorgui.

Pendant 7 ans le roi et sa cour pillèrent les biens du peuple et accaparèrent les richesses du Sunugaal. La famine et la misère s'installèrent dans le royaume du Sunugaal, le peuple était fatigué et désespéré à la recherche d'un hypothétique salut. La pauvreté et la misère s'installèrent dans le royaume du Sunugaal, les greniers du royaume étaient vides, les récoltes maigres et la famine sévissait partout dans le royaume sungaalien.

De braves jeunes s'embarquèrent dans des pirogues de fortune à la recherche de quoi nourrir leurs familles restées au pays dans les royaumes limitrophes du Sunugaal, plusieurs embarcations se perdirent dans l'immensité bleue et des centaines de jeunes périrent en inconnus loin des leurs. Le roi cannibale érigea partout dans le pays des monuments en son honneur, voyagea dans les pays limitrophes accompagné de troubadours pour réhausser son image ternie au Sunugaal, partout où il allait les griots troubadours chantaient ses louanges et lui souhaitaient longue vie.

Gorgui s'entoura d'hommes médicine qui l'abreuvèrent de potions magiques susceptibles de le rendre invulnérable et invincible, les hommes médicine défilèrent dans la cour du vieux Gorgui pour rendre leur allégeance et recevoir une partie du colossal butin acquis par le roi sanguinaire qui leur faisait concession des terres du royaume.

Le peuple était fatigué, le peuple était mécontent et une révolte populaire se dessinait à l'horizon pour se débarasser du vieux monarque.

C'est à ce moment que l'un des plus grand généraux déchus du roi qui avait amassé une grande partie du butin choisit pour se rebeller contre le roi cannibale. Le roi cannibale qui avait instruit le général déchu depuis sa tendre enfance essaya de le convaincre de revenir dans la cour royale, mais le général avait le même désir et était aussi assoifé de pouvoir, son bref passage dans la cour royale le saoula et il était ivre des délices perdus du pouvoir .

Le General refusa de revenir dans la cour royale et lanca ses troupes à la conquête du pouvoir tant convoité, le royaume du Sunugaal connut pour la première fois une guerre fratricide pour la conquête du pouvoir, des villages furent détruits, la rebellion approfondie la misère et la famine, les greniers étaient vides et le royaume du Sunugaal sombrait dans le chaos.

Le roi Gorgui entouré de son fils Akim et de ses mercenaires tenta tant bien que mal d'étouffer la rebellion, mais la volonte du peuple pour le changement était tellement forte et la rebellion populaire très puissante, la rebellion avançait bastillion après bastillion à la conquête du pouvoir.

Le roi Gorgui se barricada dans son palais érigé en forteresse impénétrable, la rebellion était aux portes de Daarkaar. Coupés du monde, le roi et ses partisans commencèrent à manquer de vivres, la faim s'installa dans leur camp.

A la faveur de la nuit, les soldats de Gorgui descendaient dans les rues de Daarkaar à la recherche de proies pour le festin de leur maitre et de sa famille. A la table du roi la chair humaine était à l'ordre du menu, le roi Gorgui et sa famille sans vivres devinrent cannibales. La nouvelle se propagea très vite dans le royaume du Sunugaal et la peur s'installa, la nuit les rues de Daarkaar auparavant très peuplées se désemplissaient à l'orée du crépuscule.

La faim et la soif s'installa dans le palais, la rebellion était aux portes du palais, acculés le roi et sa famille se réfugièrent dans les caves lugubres du palais creusées des années auparavant pour entasser le colossal butin du roi cannibale. Le butin si colossal du roi remplissait les caves, les lingots d'or, les bijoux précieux étaient entassés partout.

Toutes ces richesses merveilleuses étaient inutiles au roi et sa famille qui mouraient de faim dans cet ilot inestimable de richesses. La reine Ayvin tenaillée par la faim parla au roi et lui suggera de capituler, le roi refusa.

Au crespuscule d'un soir la reine mijota un plan pour s'échapper du palais et rejoindre sa famille et son royaume natal dans les contrées du Nord.

Trop affaiblie, elle ne parvint pas à s'échapper et se fracassa le cou en tentant de monter une échelle pour sortir de la cave, elle mourut sur le coup. Le roi et son fils contemplèrent le corps sans vie de Ayvin se décomposer au fil des jours.

Au troisième Jour tenaillés par la faim le roi et son fils se jetèrent de furtifs regards, leurs regards ne cessèrent de se poser sur le corps sans vie et tout d'un coup mus comme un instinct bestial ils se jetèrent sur le cadavre et commencèrent a mordre dans la chair.

Le Festin dura deux semaines, au bout du compte, des os jalonnaient la cave et toute trace de chair humaine s'était évaporée.

La faim commenca par tenailler encore, des jours passèrent des nuits passèrent, la faim commença son oeuvre destructrice, l'instinct bestial de survie plannait dans l'air.

Le roi et son fils se faisaient face à face dans un duel meurtier pour survivre .

De loin on pouvait entendre les clameurs de la foule alors que la forteresse succombait sous les coups de boutoir d'une revolte féroce.

Le Glas avait sonné.

Publié dans politique

Commenter cet article

Doomu Rewmi 22/12/2006 17:58

En tout ça la parabole est violente. .Trouvé sur le Net ?  Où ça ? Qui donc ecrit d\\\'aussi belles histoires ... ?

Sénégalais frustré 22/12/2006 18:14

désole je ne sais plus, je l'ai copié et au moment de le réutiliser je n'en savais plus l'origine. Mais c'est pas de moi, j'aimerai pourtant...