Meurtre au sénégal

Publié le par Sénégalais frustré

Le meurtre de Oumar Lamine Badji, président du conseil régional de Casamance survient au plus mauvais moment, si tant est qu'il y ait un bon moment pour la victime. Le processus de paix, le Statu Quo pour être plus précis, en Casamance est bien fragile. Les circonstances obscures de ce meurtre ne font rien pour apaiser les esprits, dans une région prompte à recourir aux armes.

Les suppositions les plus diverses fusent. Si personne n'accuse formellement le MFDC de ce crime, les autorités ne disent pas le contraire non plus. Le MFDC accuse clairement le gouvernement d'être à l'origine de ce meurtre afin de discréditer le mouvement indépendantiste et s'interroge : «Le village de Sindia où habite Omar Lamine Badji est encerclé par les militaires et le petit sous-préfet de la localité est gardé 24h/24. Comment des assassins ont pu s’introduire dans la maison du premier personnage de la Casamance, sans que les militaires n’aient pu rien voir ? Comment cela est possible ?»,

suite de l'article sur le nouveau blog

Publié dans politique

Commenter cet article